Partagez | .
 

 Carry On My Wayward Son ♦ Luus & Sven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

MessageSujet: Carry On My Wayward Son ♦ Luus & Sven   Ven 9 Jan - 23:10

Carry On My Wayward Son ♠ Luus & Sven



       
        Ça lui prend de plus en plus souvent de fausser compagnie à ceux de son campement, parfois ce n'est que pour quelques heures, de plus rares fois en revanche ça peut se prolonger jusqu'à plusieurs jours, voir semaines... D'ailleurs ses longues absences se sont un peu plus fréquentes depuis quelques années, et plus précisément depuis qu'il a fait la rencontre d'un membre haut placé du campement des Black Rowdies, une femme un peu plus âgée que lui et un peu plus aguerrie également. Ils ne se voyaient peut-être pas très souvent mais à chaque fois ça avait le don de laisser des souvenirs mémorables à l'ex-membre de la Crimson.

   Leur dernière rencontre remonte à un mois jour pour jour, sachant que peu de temps avant de se quitter ils avaient convenus de se retrouver un mois plus tard à un endroit connu des deux Wastelanders situé sur un tronçon de chemin de fer du transsibérien. Par ailleurs, comme la période des fêtes pointait le bout de son nez, ils s'étaient promis de se ramener chacun un petit quelque chose, histoire de marquer le coup... A vrai dire il ne savait pas vraiment quoi lui offrir, il avait à cœur de trouver une idée originale, mais en vain... C'est ainsi que quelques jours avant de devoir prendre la route pour aller retrouver cette illustre amie, il tomba par chance sur cette fameuse cave abandonnée en compagnie de sa principale coéquipière, avant qu'ils ne soient finalement rejoins par son deuxième coéquipier qui avait bien failli se faire étriper ce jour là... Un moment d'anthologie qui aurait bien pu lui faire remporter les Darwins Awards, hélas ils n'existent plus...

   Il était temps pour lui de quitter le campement, prenant le temps de prévenir l'un des gardes alors qu'il passait à proximité de lui afin de l'informer de son absence, équipé de son sac à dos dûment rempli, c'est une longue marche qui l'attendait désormais afin de rejoindre le lieu du rendez-vous, mais il était habitué à effectuer ce genre de trajets, parfois même sans avoir de réelle destination, se contentant juste d'errer dans la toundra gelée, coupé du monde et surtout... LIBRE !

   Parvenant finalement à destination, il ne tarda pas à comprendre qu'il était le premier arrivé et décida alors de partir récolter un peu de bois afin de faire un petit feu pour ne pas congeler sur place, en profitant d'ailleurs pour se faire griller un bout de viande qu'il avait emporté, un doux fumet se propagea alors autour du feu et il pu patienter tranquillement jusqu'à l'arrivée de Luus. Elle aimait bien se faire attendre celle-là il faut croire... Mais quelque part ça faisait parti du charme que lui trouvait l'ancien habitant du dôme... N'allez toutefois pas vous imaginer qu'il a des vues sur elle, pour le moment il la voyait comme une bonne amie assortie d'une camarade de sorties. Rien de plus, rien de moins.

L'épaisse fumée qui se répandant dans les airs devrait sans doute être utilise à Luus afin de localiser le constructeur d'abris, non pas que son sens de l'orientation soit mauvais, loin de là même, mais la route de chemin de fer et le paysage l'avoisinant est assez semblable a plusieurs kilomètres à la ronde, Ainsi,  il n'est donc pas aisé de connaître précisément sa propre position.

Quelques minutes après avoir allumé le feu, et après avoir croqué à quelques reprises dans sa généreuse pièce de viande, Sven aperçu au loin une silhouette. Il ne pouvait pas encore bien distinguer son visage, ni même sa tenue, mais il se doutait bien qu'il ne pouvait s'agir que de Luus...

T'as oublié de mettre ton réveil ce matin ? Lança-t-il à haute et intelligible voix tandis qu'il daignait enfin se redresser afin d'aller à son encontre.

Un large rictus vînt alors orner son visage transi par le froid, et s'approchant de cette silhouette qu'il pensait être celle de son amie, il continuait de déguster son morceau de viande sans vraiment se soucier de passer pour un cochon à ses yeux.









       
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Carry On My Wayward Son ♦ Luus & Sven   Sam 10 Jan - 18:32

SVEN ET LUUS — 2234 (Trans-siberian railway)

Ce matin-là, lorsqu'elle avait quitté le bunker des Black Rowdies, Luus avait été pris d'un sentiment étrange et peu habituel. La veille, malgré la fatigue et l'ennui, elle avait eu du mal à trouver le sommeil. Sa journée avait été exténuante, mêlée de pillages et d'un assassinat particulièrement sanguinolent de sa part. Mais ça, elle en avait l'habitude, bien évidemment. Ça n'avait pas été la culpabilité et les regrets qui l'avaient empêché de s'endormir pendant des heures durant, donc. Non, en vérité, c'était l'excitation, l'impatience et la joie qui l'animaient depuis quelques jours déjà. Trente jours plus tôt, elle avait convenu d'un rendez-vous avec une connaissance. Un rendez-vous qu'elle avait attendu chaque jour, avec un peu plus de plaisir. Non pas qu'elle ressentait quelque chose de spéciale envers son ami. Ça aurait été là une naïveté que de croire Luus capable d'aimer quelqu'un d'autre qu'elle-même, à vrai dire. Seulement, son ami Sven offrait à la jeune femme quelque chose de nouveau. Un vent frais, délicat, magique sur sa personne. C'était une bouffée d'oxygène que de passer du temps en sa compagnie, loin des siens. Loin des ordres, de l'horreur, de la rage et du sang. À ses côtés, elle avait presque l'impression d'être normale. Presque, parce que bien évidemment, elle n'oubliait jamais qui elle était. C'était une Black Rowdies, la seconde d'un clan bien rodé, sans pitié et sans cœur. Il était donc, pour elle, hors de question de se montrer sympathique envers quelqu'un qu'elle n'était pas censée fréquenter. Sven était, pour ainsi dire, l'exception qui confirmait la règle.
Elle s'était donc levée très tôt et préparée très vite pour ne pas être en retard à son rendez-vous. Seulement, le problème avec Luus, c'était qu'elle n'aimait pas montrer qu'elle appréciait quelque chose. Résultat, après s'être habillée à toute vitesse, coiffée et armée, elle avait patienté. Le temps lui avait semblé long -trop long-, alors elle avait été faire un tour parmi les siens, histoire d'être certaine que tout allait bien. Comme à son habitude, le clan s'activait. Au sein des Black Rowdies, il n'était pas question de s'adonner au terrible passe-temps qu'était l'ennui. Elle avait donc fait un rapide tour du bunker, demandant à quelques uns s'ils avaient des besoins urgents dont elle était en mesure de s'occuper. Lorsque enfin elle jugea qu'il était l'heure pour elle d'aller « faire un tour » comme elle disait si bien, elle prit son sac, son fusil de chasse et enfourcha sa moto.

Dehors, l'air était glacial, mortel et suffoquant, mais elle s'y attendait. Un vent frais et malsain fouettait ses cheveux tandis qu'elle roulait à vive allure sur ce qui restait d'une route. Tout autour d'elle, de terribles ombres se dessinaient. C'était un horizon obscur, sombre et dangereux qui l'entourait, mais elle resta de marbre face à ces étranges menaces. Nulle ne sait combien de temps elle mit à atteindre le point de rendez-vous convenu un mois plus tôt avec Sven, mais elle l'atteignit et à ses yeux, c'était l'importance. Comme à l'accoutumé,  elle laissa sa moto dans un vieux bâtiment en ruine, à quelques kilomètres de l'endroit et continua sa route à pieds. Autour d'elle, la forêt était dense, sombre et menaçante. Elle avait pris l'habitude d'avancer dans la pénombre, avec le plus faible des éclairages. De temps à autre, son pied se prenait dans une branche et elle se rattrapait de justesse, toujours silencieuse et adroite.
Lorsque enfin un parfum à la fois âcre et mauvais l'envahit, elle sût qu'elle était au bon endroit. Non pas que le doute l'avait pris quelque temps plus tôt, mais Luus n'émettait jamais de certitude. À l'extérieur, tout se ressemblait. Les survivants, les paysages, les jours. Alors forcément, elle ne put retenir un sourire lorsqu'elle vit, au loin, la lumière d'un feu de camp tout juste allumé. Emmitouflée dans son épais manteau noir, les cheveux attachés en une élégante queue de cheval et guidée par ses bottes à lacets, elle s'approcha lentement des lieux. Très vite, elle reconnut la silhouette de Sven, l'unique survivant non Black Rowdies pour qui elle ressentait de la réelle sympathie, sans trop savoir pourquoi. À une distance encore lointaine, elle parvenait à distinguer son visage. Un sourire illumina ses lèvres et un éclat se dessina dans ses yeux. « T'as oublié de mettre ton réveil ce matin ? » dit-il. Luus ne parvint pas à retenir un sourire, voire un rire ; elle était déjà ravie de ce rendez-vous secret en terres oubliées. « Je ne suis pas en retard, c'est le monde qui est en avance, Sven. » lâcha-t-elle tandis que quelques pas les séparaient toujours.
À chacune de leur rencontre, Luus ne savait pas comment se comporter. Du moins, au début. Elle n'avait pas l'habitude de se montrer souriante, joyeuse et sympathique envers quiconque et la compagnie de Sven la rendait assez heureuse pour qu'elle baisse sa garde. Résultat, elle resta paralysée quelques secondes. Son regard ne quittait pas Sven, elle savourait la chaleur et la lumière dégagées par les flammes, qui lui léchaient le visage. Elle savourait le parfum de la fumée qui s'échappait du feu. Elle savourait les yeux de Sven, de ce survivant qu'elle prenait plaisir à rencontrer de temps à autre pour s'éclairer l'esprit. Finalement, après quelques instants comme suspendu dans le temps, elle se mit à sourire. « Toujours aussi impatient de me voir, alors ? » dit-elle, dans un élan de malice.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Carry On My Wayward Son ♦ Luus & Sven   Mar 13 Jan - 13:26

Carry On My Wayward Son ♠ Luus & Sven



       
        Rares sont ces êtres humains avec qui l'on peut réellement prétendre pouvoir être soi-même, ne pas ressentir le besoin de calculer chacun de ses gestes par peur d'être jugé par l'autre, de modérer chacune de ses paroles par peur d'en dire trop... La relation qu'entretenaient le jeune constructeur d'abris et cette membre du clan rival était aussi pure que la neige sur laquelle leurs pieds s'étaient enfoncés en venant jusqu'ici. Ils n'avait aucune obligations l'un envers l'autre, aucun code de conduite à respecter... S'ils en venaient à se voir de plus en plus souvent c'est uniquement parce que l'un comme l'autre en ont envie, voir même qu'ils en ressentent peut-être le besoin. Ce besoin de s'évader, de quitter l'espace d'une journée leur quotidien parfois morne, répétitif et parfois même stressant.

S’avançant en direction de la jeune femme, une pièce de viande grillée dans une main, et l'autre main bien emmitouflée dans son gant en fourrure, il ne cacha pas son amusement suite à la remarque de la jolie brunette, et il rétorqua même...

Comme l'a si bien dit quelqu'un, le retard est la politesse des artistes... Dommage que tu n'en sois pas une...

Elle était souvent en retard, et lui souvent en avance, pourtant il ne pouvait point se résigner à lui en tenir rigueur, tout semblait être acceptable tant que ça venait d'elle. Mais quel était cet étrange envoutement qu'elle lui avait lancé lors de leur première rencontre ? Allez savoir...

Se rapprochent lentement mais surement l'un de l'autre, les deux jeunes gens allaient bientôt se retrouver face à face, ce qui laissa juste le temps à Luus de lui poser une dernière question... Une question qui appelait une réponse, mais il était peu probable que la membre des Black Rowdies se soit attendue à ce genre de réponse là !

Un large sourire sur les lèvres, Sven alla passer ses bras autour du bassin de la brunette et lui administra alors une douce accolade, puis après avoir profité quelques secondes de ce moment de tendresse, il lui murmura ces quelques mots à l'oreille...

Hélas oui ! Ça me passera un jour ou l'autre, alors profites en tant que tu le peux !

Le genre de phrase qui pouvait être interprété d'un millier de manière différentes, et c'était tout à fait volontaire de la part du jeune membre des Shanty Ways. Suite à cela, il se décida à défaire l'étreinte, non pas sans en avoir bien profité, puis, effectuant alors un petit pas en arrière, il porta la pièce de viande à sa bouche pour y enfoncer une nouvelle fois ses crocs. La viande refroidissait à grande vitesse et bientôt il ne serait même plus tiède...

Son regard demeurait quant à lui plongé dans celui de la brunette, parfois il regrettait de ne pas l'avoir connue plus tôt, parfois il regrettait d'avoir prêté allégeance aux Shanty Ways plutôt qu'aux Black Rowdies, mais ne vous y détrompez pas, il était épanoui au sein de son campement et ne serait pas prêt à changer, et ce même pour le joli minois de son amie, et ce malgré les nombreuses tentatives de la jeune femme qui tentait de le rallier à la cause de son campement, en vain jusque là.

Tu as fait bonne route Luus ? Au fait... tu as peut-être faim ?

Puis se retournant en direction du feu, il entama la courte marche qui les séparaient du campement de fortune où il avait attendu la jeune femme.

Au fait... Tu as peut-être faim non ?

Il y avait encore quelques morceaux de viande sur le feu, tout aussi gros que celui qu'il était en train de consommer, et il se doutait bien qu'elle devait être encore venue les mains vides... Pourtant ça ne lui ressemblait vraiment pas de se soucier de la sorte du confort des autres...  Finalement cette histoire d'envoutement tenait peut-être plus la route qu'il ne voulait bien l'admettre..




       
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Carry On My Wayward Son ♦ Luus & Sven   

Revenir en haut Aller en bas
 

Carry On My Wayward Son ♦ Luus & Sven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Carry On My Wayward Son ♦ Luus & Sven
» Carry On my wayward Son
» Carry On my wayward Son
» JESSIE ▬ carry on my wayward son
» N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFTER US :: The Wastelands :: Trans-siberian railway-