Partagez | .
 

 La route impossible ▲ Luus Vujicevic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

MessageSujet: La route impossible ▲ Luus Vujicevic   Dim 4 Jan - 18:13


SURVIVRE OU PÉRIR,
LE CHOIX EST TIEN.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: La route impossible ▲ Luus Vujicevic   Sam 10 Jan - 17:07

« Je suis esclave de ses cris, de son corps en vie, celui qui a perdu les idées folles de cette enfant des plaines. C'est bien ce monstre-là qui surgit dans l'ombre des nuits glaciales. Ce n'est pas un spectre, ce n'est pas un fantôme, ce n'est pas un démon. C'est elle, l'enfant du pays. Mais moi qui ai oublié la tendresse, la maîtrise de mes violentes pulsions, aussi noires et fortes soient-elles, qui suis damné et mort face à ce monde sans cœur. Comment vous la décrire, cette enfant du pays ! Je ne sais même plus parler, je balbutie sans cesse, je chiffonne les papiers ! Je ne sais même plus écouter ses mots sans queue ni tête. J'ai peur de perdre le rien qui me restait, d'abandonner la partie trop tôt, trop vite, trop lâche suis-je. Je suis le père des guerriers. — car guerrier j'étais — oui, j'ai vaincu le monde jadis, et je transmets aujourd'hui cette flamme étincelante à l'enfant du pays qu'est ma belle Luus. — Elle était presque une gamine, derrière son regard de fer, son corps de poupée et ses mains de véritable boucher. J'ai oublié tout mon devoir de soldat du monde pour sa survie. J'ai abandonné mon cœur et mon sang pour l'enfant du pays. Quelle vie lui ai-je donnée ! La vraie vie est morte. Nous ne sommes pas du bon monde pour réussir. Je vais où elle va, il le faut. Et souvent je m'emporte contre son corps de poussière, moi, la pauvre âme. Le père indigne ! C'est une bête féroce qui bouillonne en moi, ce n'est pas un homme. Je me ferai des entailles, des cicatrices sur tout le corps, je me tuerai pour l'enfant du pays. Je veux devenir fou de rage pour ma Luus. Je la voudrais tachée de sang tant elle brisa mon cœur arraché, oublié, disparu. Jamais je ne l'oublierai, l'enfant sans amour du pays. Les nuits suivent l'éternité et Luus est là. Ce sera dégoûtant que de la voir, mais elle est partout. L'enfant du pays, tel un oiseau qui survole les plaines. Un corbeau, un rapace. »  ▲ EXTRAIT DU JOURNAL DE STAS VUJICEVIC (2217), CONSERVÉ PAR LUUS VUJICEVIC.
Revenir en haut Aller en bas
 

La route impossible ▲ Luus Vujicevic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» remise en route impossible f2l712
» Impossible d'accéder à la route 364 ,nord D'ERETRA
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFTER US :: Apocalypse Please :: We, the after people :: Journaux de bord-