Partagez | .
 

 ANNEXE 3 - La vie au dôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Origines : Dôme.
Indulgences : 7070
Souvenirs : 121

Your identity
Situation: En communion avec le Dôme
Croyances: Animus Vox.
Classe de naissance: α ALPHA.


MessageSujet: ANNEXE 3 - La vie au dôme   Sam 18 Oct - 20:12

ANNEXE 3 - La vie au dôme
Le dôme protège. Préserve. Perpétue. Il est l'essence de la vie humaine : le vestige de l'humanité. Les réfugiés y afflux de tous les continents. D'autres dômes à l'image de celui-ci existent, mais le Siberian Dome est sûrement le seul encore debout. Un système autonome totalement indépendant protège les habitants et la sauvegarde de l'espèce humaine comme nous la connaissons.

Cadre

Géant de métal et de verre, le dôme est une structure autonome. Résultat des avancées technologiques de l’humanité, celle qui n’est plus aujourd’hui que l’ombre d’elle-même. Initié par la Confédération de Russie en 2090, le projet mit deux ans et tout l’argent de plusieurs pays slaves et germaniques pour aboutir. En 2092, c’est dans la précipitation et la folie que les premières entrées au dôme se firent. Au départ, le gouvernement ne fut pas très regardant, soucieux de sauver un maximum de personnes dans l’urgence. Comme ce fut le cas pour beaucoup d’autres dômes, des conflits implosèrent entre les réfugiés et la panique s’étala sur plusieurs mois avant que le gouvernement du dôme ne prenne sa force, l’Animus Vox se créant dans la foulée pour maintenir et apaiser les ouailles. Lorsque l’on rentre au dôme on ne peut en sortir et inversement, bien que certains cas soient sous conditions. Ce contrôle est établit afin de garder l’intérieur du dôme sain et limiter les ouvertures sur l’extérieur. De même qu'il est actif afin de maintenir la population en laisse. L'éducation est un bon exemple : une vraie éducation est accessible à ceux qui peuvent se la payer via les précepteurs de l'ordre, tandis que le reste de la population est laissée dans l'ignorance et forcée à suivre la liturgie religieuse qui lui donne juste ce qu'il faut de directives et de principes pour en faire une brebis docile. Ainsi, bon nombre ne savent ni lire ni écrire (cela est de toute manière peu utile vu la rareté des livres et des crayons). Il est à noter que même ce qui est enseigné par l'ordre est jalousement contrôlé, il s'agit de faire disparaitre toute envie de rébellion et de justifier jusqu'au bout le système établit. Au sein de sa structure, votre rôle et votre position vous définissent d'un point de vue identitaire et spatialement, c'est-à-dire que vous serez placés dans l’espace en fonction de votre position hiérarchique, mais nous y reviendrons. Vivre au sein du dôme, c’est s’assurer la sureté contre les affres de l’extérieur que sont le froid, le danger et la faim. Si la condition d’immigré n’est par exemple pas enviable, elle l’est toujours plus qu’une vie incertaine de survie extérieure. Et si le dôme peut parfois subir le manque de nourriture, il protégera toujours des saisons et de la radioactivité et offre la possibilité idéalisé d’une vie plus proche de celle des ancêtres du monde perdu. Les deux langues communément parlées dans le dôme sont le russe et l'anglais, viennent ensuite le mandarin et le turc.

Ressources

Les ressources attribuées au dôme sont probablement les plus importantes de tout le monde d’après. Le dôme garde jalousement son matériel médical archaïque, ses réserves de graines et ses piètres élevages animaliers. Dans une société qui a presque tout oublié, la connaissance est devenu le bien le plus précieux. Aussi, l’on conserve des archives que l’on récupère de la bouche de ceux qui savent ; il n’est pas rare que quelqu’un qui a du savoir soit privilégié au sein de la société. Les ressources principales que sont l’eau et l’électricité sont puisées dans les environs du dôme : l’eau est filtrée depuis le lac Baïkal et les nappes phréatiques tandis que l’électricité est produite par la force hydraulique, soutenue en été par des panneaux solaires défaillants. (En savoir plus dans ce sujet) La chaleur quant à elle, est puisée dans celle de la planète et la mine de charbon exploitée dans les sous-sols. Il est a noter que la température du dôme est constante : 17°C. Bien entendu, dans certaines zones proches des parois endommagées elle peut radicalement baisser et à l’inverse, certains High Ground disposent du chauffage dans leurs habitations et la température dans les sous-sols est proche des 38°C. L’état général des ressources matérielles du dôme  st entretenu tant bien que mal par des équipes, on réutilise la moindre plaque de métal pour lui donner une seconde vie et l'on évite le gaspillage de l'eau. Afin de ne pas subir de manque cruels et en plus de la culture et l’élevage, il est nécessaire de se procurer des ressources de l’extérieur, bien que le gouvernement soit à chaque fois réticent à s’avouer partiellement autonome.

La nourriture dans le dôme est problématique comme chacun sait. Cependant tout survivant n'a pas le même régime alimentaire de par l'expression de son statut social. Si tout le monde peut acheter des rations, tout le monde ne peut pas se payer le luxe d'une côte de bœuf. Les rations sont produites dans une usine du dôme et se composent principalement de barres de protéines aux origines douteuses. Certains prétendent que le dôme élève des rats par centaine pour nourrir les citoyens, ils ont sans doute raison. Ces rations sont principalement produites pour la classe immigrée et le premier échelon des citoyens. Avec la position vient plus d'argent, aussi les habitants peuvent se permettre de varier un peu leur régime alimentaire. Les céréales et la viande sont une denrée rare, on cultive en revanche plutôt bien les légumes terreux comme la carotte et la pomme de terre. A partir des citoyens de classe Beta et du High Ground, s'ajoute à ces légumes des fruits, de la volaille et des céréales, plus rarement de la viande de porc ou rouge. On ne parvient pas à cultiver du sucre dans le dôme alors on se contente de miel quand le froid ne tue pas la majorité des ruches. On dispose aussi d'un peu de lait et de quelques bassins pour la pisciculture. L'ordre quant à lui subit des variations de régimes en fonction des positions dans la hiérarchie : les simples disciples seront logés à la même enseigne que les immigrés tandis que les Elders s'offriront le luxe d'une tarte aux pommes.

Plan

Le dôme a un plan de forme ovoïde au sol et s’élève à des centaines de mètres. Pour donner une idée de sa hauteur on considère son point culminant : le sommet de la tour Migdal et son 80ème étage. Il s’enfonce aussi dans le sol à moitié de sa hauteur. Sa structure externe ainsi que celle sous terre (toutes deux en rouge) sont considérées comme des espaces de contamination possible, tandis que le reste du dôme (en blanc) est considéré comme hermétique et sain. Le seul autre élément communiquant entre l'intérieur et l'extérieur mis à part les portes est le conduit réservé au traitement des déchets. Ce conduit sert aussi à se débarrasser des corps des morts qui n'ont pas reçu la bénédiction de l'Animus Vox mais il est aussi le gouffre dans lequel l'on force à sauter ceux que le dôme bannit.

Mon Image

Les parties sous le dôme servent à l’extraction de ressources comme le charbon et le traitement de l’eau, de même que l’expulsion des déchets vers la surface. La partie supérieure à hauteur du niveau terrestre est uniquement réservé à la vie et à l’élevage/culture. On a donc choisit de séparer les activités à risques des activités de la vie de tous les jours, bien que des activités du sous-sol dépendent la vie d’au-dessus. (Pour afficher les plans en grand : clic droit sur l'image et "afficher l'image")

Mon Image

Le niveau supérieur se compose de plusieurs espaces bien distincts. Le dôme se divise ainsi en six districts dont deux sont aujourd’hui inhabités et interdits (Elysium et Atlas). Aussi les districts toujours actifs du dôme sont les suivant : Olympus Heights, Emporia District, Arcadia District et Cerberus Hall. Chacun correspond à une fonction et une classe hiérarchique bien précise : Olympus et la tour Migdal au centre du dôme est réservé au High Ground, Emporia est le quartier de la religion, des membres de l’ordre et le cœur de la vie spirituelle et éducative. Arcadia correspond à la classe des citoyens, aux activités artisanales et commerciales mais aussi à la justice. Tous ces quartiers sont séparés de Cerberus Hall par un mur : le mur Heimdall qui empêche les immigrés de trainer dans les quartiers des classes supérieures. Ainsi repliés entre le murs et les portes du dôme, Cerberus Hall accueille une communauté immigré qui s’organise tant bien que mal à l’image des autres quartiers. La porte nord qui donne accès à Elysium est condamnés mais n’est pas surveillée, tandis que la deuxième qui donne accès à Emporia est jalousement gardée. C’est dans ce quartier que ce trouve les centres pour les immigrés et le filtrage des populations s’opère. On y trouve aussi l’accès des travailleurs aux niveaux supérieurs d’exploitation et certains téméraires empruntent aussi ces passages dédales sous le dôme à des fins bien moins acceptable des autorités. Bien que sectionné par des rues principales dans chaque quartier (Hell Street, Leuce Street, Dana Street et Tangri Street) la disposition au sein de ceux-ci est plutôt spontanée. Si dans les premières années du dôme on tenta de garder des plans de quartiers quadrillés, les reconstructions et extensions finirent par rendre le tout en bataille. Il est donc parfois facile de se perdre ou se cacher, ce qui explique que les autorités aient parfois du mal à contenir les populations.

Hiérarchisation

Le dôme d’aujourd’hui est donc un espace confiné et contrôlé par un gouvernement plus proche de l’oligarchie que de la dictature. En effet, si le régime se veut répressif et possède une idéologie bien souvent extrême, le pouvoir n’est pas conféré à un seul homme mais à plusieurs : la classe dominante. Celle-ci correspond au High Ground, une sorte d’aristocratie qui possède les richesses et le pouvoir. Cette ploutocratie est suivie de près par les technocrates (scientifiques, savants) et les religieux (Animus Vox). Le peuple ne vient qu’ensuite (Fellow Citizens) et s’il possède des privilèges de par leurs statut, ils ne peuvent décider des lois et décisions qui sont votées pour eux. Si cela ne pose pas vraiment de problème, c’est parce que la majorité des lois sont votées à l’encontre du bas de l’échelle : les immigrés, autrement dit ceux qui ne sont pas considérés comme faisant partie de la société. Afin de faire partie de celle-ci (et c’est valable pour toute les classes) les immigrés doivent gagner leur place par le mérite. Travail, foi et sécurité, trois principes incontournables. Ce mérite passe par les services rendus à cette société dont il veut faire partie mais aussi l’accumulation de richesses pour acheter un statut supérieur. Le dôme ne considère pas l'âge des travailleurs, il n'est pas rare que les enfants travaillent surtout chez les classes du bas de l'échelle. Du moment que l'on fait sa part même infime, on est sur la bonne voie pour être utile au global. A 16 ans, les garçons sont considérés comme aussi capables que des hommes adultes. Il en va de même pour les filles.

Chaque immigré de première génération (donc qui a vu l'extérieur avant le dôme) est tatoué d'un numéro de série vertical sur le côté du cou afin d'être reconnaissable et dans l'éventualité d'une ascension hiérarchique, qu'il n'oublie jamais ses racines. (plus d'informations et registre dans ce sujet) Il peut parfois se passer deux ou trois générations avant qu'une famille ne change de statut (Autrement dit les parents immigrés passent leur statut à leurs enfants quand il y a autorisation à enfanter ou acte illégal). L’économie du dôme fonctionne donc ainsi : on taxe les immigrés aux profit des classes supérieures et tout un chacun peut s’élever avec suffisamment d’Indulgences, la monnaie en vigueur au dôme. (En savoir plus dans ce sujet) Il existe malgré cela un plafond de verre entre Fellow Citizens et High Ground, c'est-à-dire qu’un citoyen Beta ne pourra en théorie jamais devenir High Ground et est condamné à ne pouvoir élever plus sa position. De même qu’un immigré de première génération peut difficilement prétendre au statut de citoyen Beta ou High Ground : le High Ground a établit un mur invisible afin de garder son rang « pur » et éviter les mélanges. L’Animus Vox en revanche est accessible à tous pour peu que l’examen d’entrée est réussit. (En savoir plus dans ce sujet)

Lois

Les lois établies sont relativement archaïques et se classent en deux ordres : les lois provenant du gouvernement en lui-même et celles émises par l’Ordre. Car la force politique du dôme possède deux visages et il en va de même pour les règles.

- Ne pas procréer sans autorisation préalable ou aider à cacher une grossesse.
- Ne pas tuer, voler ou commettre tout acte néfaste à l’égard de son prochain.
- Être méritant, honorer le dôme par la force de son travail acharné.
- Ne pas se réunir en comité organisé de plus de trois personnes.
- Respecter son statut et sa place, de même que celui des autres. Respecter l’autorité.
- Dénoncer tout acte contraire aux lois sous peine d’être considéré comme complice si découverte.
- Ne pas se rendre dans des endroits interdits (Elysium, Atlas) ou s’adonner à la contrebande illégale sous peine de sanction. Ne pas posséder un objet de contrebande.
- Prier pour l’Animus Vox.
- Ne pas répandre la disette, falsifier ses dires ou médire sur le compte du dôme.
- Partager sa richesse avec ses confrères. (Impôt subit par les immigrés)
- Ne pas s’adonner aux jeux de hasard et se laisser aller à la tentation sexuelle. (risques de conflits d’argent ou de grossesses)
- Ne pas commettre d’adultère.
- Honorer la grande prêtresse Rhéa.
- Honorer sa vertu et respecter la morale établie.
- Se rendre une fois par semaine à une office religieuse.

Certaines de ces lois si elles ne sont pas respectées sont passibles de sanctions monétaires, d'emprisonnement provisoire (suivit de torture parfois) ou même de mort. (en savoir plus dans ce sujet) Le peuple du dôme pour les plus honnêtes cherchent à respecter ces préceptes et le maintient de l'ordre fonctionne. C'est surtout le cas pour des quartiers comme Olympus, Emporia et Arcadia. Mais dans le cas de Cerberus Hall, la milice peine parfois à se faire respecter et le dôme laisse passer certaines choses faute de mieux ou  arrête massivement sans chercher à comprendre. Les immigrés sont les plus concernés et contrôlés aux vues des lois. Leur entrée commence d'abord par une inspection physique et médicale, puis on confisque leurs biens et on les entasse dans des hangars de surveillance avant de les assigner à des taches pour lesquelles on les considère aptes. On leur assigne aussi un logement collectif si l'on possède une place vacante. Ils restent surveillés après avoir été lâchés dans Cerberus Hall pendant un certain temps et tout écart peut leur coûter très cher.

La justice dans le dôme est intraitable. Elle est entièrement gérée par le High Ground qui la divise en quatre chambres : l'immigration, les mœurs, les affaires populaires et les affaires extérieures. Ces chambres se relayent parfois les affaires si celles-ci comportent plusieurs aspects. Chaque chambre est présidée par un haut-juge qui rassemble une assemblée de sous-juges, de témoins ou d'agents de la milice. Cette assemblée est commune à toutes les chambres et ses juges peuvent changer très souvent. Malgré la voix de cette assemblée, seul le haut-juge est habilité à trancher pour de bon. On repassera donc pour la démocratie, n'oublions pas que nous sommes dans une oligarchie. Les compétences de chaque chambre sont les suivantes :
- Immigration : les affaires liées à tout ce qui touche la migration, qu'elle soit vers l'intérieur ou l'extérieur du dôme. Autrement dit les cas de punitions par l'exil passent par cette chambre car ils touchent à une sortie du dôme.
- Les moeurs : les affaires liées de près aux non respect des vertus édictées par l'Animus Vox, les mauvais comportements qui ne respectent pas la doctrine ou les lois édictées. Cette chambre gère aussi les cas de rébellion car ils sont assimilés à de mauvaises moeurs.
- Le populaire : une grande variété d'affaires, cette chambre s'occupe des litiges entre particuliers, ce qui secoue la populace. Les affaires de vol, de violence ou les conflits d'intérêts sont le quotidien de ce versant de la justice.
- L'extérieur : les affaires qui sont en lien avec les survivants de l'extérieur, ceux qui tapent sur le système du dôme. Bien qu'elle ne traite pas directement les cas par cas et ne confronte pas les coupables, cette chambre est particulière et condamne les actes rapportés lors des expéditions et perpétués sur les citoyens du dôme par les wastelanders. Autrement dit, cette chambre est beaucoup de bruit pour rien et ronge son frein en attendant de lancer une petite guerre punitive sur l'extérieur.

Les procès sont publics, sont présent des miliciens, des témoins et les juges/ haut-juges. Le dôme ne souhaite pas donner tribune aux criminels, ils n'ont donc pas le droit à la défense. Et si le jugement est biaisé et anti-démocratique, on garde tout le processus visible afin de ne pas donner raison aux détracteurs de l'égalité.

Le Virus

La dernière fois que l’on a entendu parlé du virus au sein du dôme remonte à l’année 2089 lorsque les communications inter-dômes captèrent un message en provenance du dôme de Londres. Des images vidéos furent aussi enregistrées montrant l’étendue du chaos subit par ce lointain confrère : des foules entières agitées, agressives, recouvertes de taches sombres et de sang, levant leurs bras à la clameur du ciel du dôme détruit. De simples mots répétés en boucle sur la fréquence radio : « Tous morts. Tous pourris. » Un fait que le dôme se garda bien d’ébruité au-delà des hautes sphères. Si aujourd’hui on a conservé cette archive par soucis de garder des traces de tout, on a oublié ces lointains cousins de métal, toute communication rendue impossible depuis le blackout général de 2093. Alors les seuls échos que le dôme possède aujourd’hui de ces temps de terreur est l’inspection médicale qui se veut préventive de toute personne entrant au sein du dôme. Mais comment prétendre se protéger d’une maladie que l’on ne comprend pas ?

Radioactivité

Même s’il en est protégé, le dôme prend très au sérieux la radioactivité. Il est coutume de dire qu’il est une zone « radioactivity free » mais il n’en est pas, bon nombre d’objets à faible radioactivité entre par exemple en son sein. Si la grande majorité est passée aux détecteurs, il est difficile vu la défaillance de ceux-ci de garantir la pureté. De même qu’il lui est impossible de refuser complétement tout ce qui provient de l’extérieur car le dôme a besoin de sang et de matériaux neufs. Si la zone de surface est constamment vérifiée et affiche une radioactivité trop faible pour être nocive, on est plus trop certain de ce que dit le vieux baromètre du panneau de contrôle. Pour les sous-sols et le sommet de la tour en revanche, on est certain que le dôme n’est pas complétement hermétique : il arrive que des travailleurs des sous-sols tombent malades et la mort inexpliquée de l’ancien gérant du livestock au 78ème étage a témoigné il y a quelques années des risques. Les plus chanceux peuvent se purifier des effets néfastes, les plus pauvres doivent quant à eux vivre avec défaillances respiratoires et autres problèmes génétiques. Génétique qui, mélangée avec celle contaminée de l’extérieur ou consanguine, appauvrit considérablement le patrimoine des nouveaux-nés.

Les saisons

Depuis la guerre et les catastrophes naturelles, le visage de la planète a bien changé. Celle-ci ne se couvre plus tour à tour des manteaux des quatre saisons, tant et si bien que seul deux simili de saisons subsistent : l’hiver et l’été. Si bien sûr l’automne et le printemps, entre-saisons si importantes pour la faune et la flore existent toujours, elles sont englobées dans les deux principales et leur durée varie entre deux et trois semaines seulement. L’hiver en Sibérie est la saison la plus longue : il dure environ 9 mois pour seulement trois mois d’été. Ainsi, l’hiver dure de Septembre à Mai tandis que l’été s’étale de Juin à Août. Mais ajouté à cela, les résidus du climat polaire et la déviance de la terre de son axe spatial ont causé le déclin de l’ensoleillement. Aussi, à partir de Janvier jusqu’au mois de Mai, les terres Sibériennes sont plongées dans une éternelle nuit. Ce que l’on nomme « Solstice » dans le monde d’après n’est pas le premier jour de la nouvelle saison mais le premier jour de nuit ou de jour qui les précèdent. Le Solstice d’Hiver se produit le 1er Janvier et celui d’été correspond aux alentours du début du mois de Juin. A l’inverse, de Juin à mi Octobre, le soleil ne se couche jamais. Pour les mois de Novembre et Décembre cependant, le temps d’ensoleillement est assez instable et l’on peut aussi bien avoir des nuits de 48H que des nuits de seulement quelques heures.. Si ce climat est un ennemi important pour les survivants de l'extérieur, les habitants du dôme sont peu concernés par ces variations. Comme nous l'avons vu, la température du dôme est normalement constante (17°C) en surface mais baisse légèrement (12°C) au plus profond de l'hiver. Cependant le froid n'entre vraiment en considération que les fois ou une parois se brise et que la neige s'engouffre. Ce qui embête le plus le dôme cependant, c'est les mois de nuit perpétuelle qui empêchent ses panneaux solaires de prendre le relais, rendant l'électricité rare pendant ce laps et diminuant ainsi l'efficacité des ressources qui en découlent. Éclairer le dôme pendant ces longs mois est un enjeu majeur : sans lumière aucune activité n'est possible. Le dôme compense en éteignant chaque "nuit" supposée les districts, ne laissant que la tour éclairée. Il utilise parfois le feu pour garder les rues éclairées et éviter les rébellions qui historiquement, choisissent toujours ces moments de faiblesse pour frapper. Si aucun incendie majeur ne s'est encore produit, les autorités régulent l'utilisation des brasiers et braséro afin de se protéger de ces risques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com
 

ANNEXE 3 - La vie au dôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFTER US :: Over before it started :: It's a mad max world :: Annexes-