Partagez | .
 

 FELLOW CITIZENS (3/3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Origines : Dôme.
Indulgences : 7070
Souvenirs : 121

Your identity
Situation: En communion avec le Dôme
Croyances: Animus Vox.
Classe de naissance: α ALPHA.


MessageSujet: FELLOW CITIZENS (3/3)   Mer 15 Oct - 18:05

Fellow Citizens
Les citoyens du dôme sont les rescapés de l'humanité. Le dôme les a sauvé et beaucoup leur en sont reconnaissants. Mais certains expriment une certaine déviance, ce qui les amènent ou non vers les bas fonds de la société. Ceux qui ne se plient pas aux lois en payent vite le prix fort, ne serait-ce que pour l'exemple.


Idris Elba Δ Keita Sullivan
libre

Jeffrey Dean Morgan Δ Ezra Harper
libre

Bailee Madison Δ Alina Domne
libre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com
avatar
Origines : Dôme.
Indulgences : 7070
Souvenirs : 121

Your identity
Situation: En communion avec le Dôme
Croyances: Animus Vox.
Classe de naissance: α ALPHA.


MessageSujet: Re: FELLOW CITIZENS (3/3)   Mer 15 Oct - 18:23

KEITA SULLIVAN
ft. Idris Elba
42 ans Δ Fellow Citizen - Beta Δ Musicien pour l'Ordre Δ Célibataire Δ Soudanais
Créatif - Pessimiste - Secret - Intègre
LIBRE
Trame du Personnage
Si la beauté la plus pure est invisible, alors comment témoigner de la tragédie qui lentement la corrompt ? Triste hasard de la nature, farce innocente à l’implacable finalité. Comme une musique derrière la musique, une dissonance qui ne la rend que plus belle : une sérénade aux allures de requiem. Tous les talents du dôme ne se réfèrent pas qu’aux impératifs de survie physique. Si l’art libre est prohibé par les autorités, il n’existe pas moins une communauté chargée d’apaiser les âmes, nourrir les esprits. Keita a apprit l’art de manier le violon de sa mère. De condition immigrée, celle-ci avait vite compris que cette capacité archaïque propre au monde perdu lui permettrait d’améliorer sa condition. Lorsqu'elle obtenu le droit d'avoir un enfant, elle œuvra pour lui offrir un futur. La musique, une chose si oubliée, si propre à émouvoir, une bouffée d’air parmi les ruines. Mais ce plaisir d’origine populaire n’avait pas sa place dans les rues du dôme. Tout revenait au High Ground, les méritants, ceux dignes de réclamer le droit d’écoute. Les cérémonies officielles, les galas ou les commandes plus personnelles, la vie d’un musicien est monopolisée par ceux qui possèdent le pouvoir. Sa mère n’aimait pas jouer seulement pour les vieux gâteux de la tour, elle aimait se produire pour tous, enfreignait les règles avec malice pour régaler les oreilles des passants de Hell Street. La beauté de sa musique encore aujourd’hui célébrée est restée dans les mémoires. Plus que la manière dont celle-ci finit par être un jour avalée par le silence. Comme sa mère, Keita joue avec une émotion extraordinaire. Mais pourtant derrière la beauté de la mélodie se cache la laideur héritée des erreurs du passé. Comme sa mère, il héberge dans son cœur aimant les germes de la tragédie. Lorsqu’on lui a diagnostiqué un cancer de la thyroïde avec les moyens du bord, Keita n’a pas été surprit. C’est là le triste destin de la plupart des membres de la famille Sullivan, tous fauchés par l’héritage génétique de la guerre. Mais s’il est persuadé d’être maudit, cela n’entache pas sa propension à aimer la vie. Il ne pleure pas, ne se plaint pas, la pureté avec laquelle il accepte son sort secret donne toute sa force à sa musique. Il n’y a rien à regretter de la providence, tout à remercier pour avoir déjà pu survivre. Tout à donner avant de devoir partir, qu’importe s’il donne tout, du moment qu’il laissera un peu de joie derrière lui. Il n’y a pas d’espoir, tout n’est qu’une question de temps. Et peu importe le temps que la mort prendra, il est prêt à l’accueillir avec son violon.

Liens
Cette femme a été l’ange annonciateur de son destin. A l’aide de ses instruments et son intelligence, elle a mit un nom sur ce qui le rongeait et l’amoindrissait parfois. S’il a pu s’offrir cette consultation malgré son simple statut de citoyen, c’est grâce à l’insistance de l’un de ses mécènes du High Ground. Peut-être n’aurait-il pas du accepter car plus que sa vie, cette entrevue a changé son cœur. Zuzana est une femme intrigante au magnétisme certain. Le genre de femme par qui Keita n’aurait jamais cru être attiré. Au fil des consultations, le magnétisme s’est confirmé et la proximité entre le docteur et son patient est devenue plus tactile, plus intime. Pourtant il ne sait s’il regrette ce changement de ton dans sa vie. Quelque chose le dérange chez Zuzana, le malaise peu à peu le gagne. Il ne sait s’il a peur d’elle ou si dans le fond, il a peur de ce qu’il adviendra si ce n’est pas le cas.
Seo-Lin est fraîchement arrivée au dôme. Elle est passée et passera par des choses que vivent tous les immigrés. S’il est né dans le dôme et proche du sommet de la file, Keita n’en est pas moins sensible à la condition des plus délaissés. Pourtant il fit connaissance avec la jeune femme totalement par hasard, un jour de consultation d’urgence au dispensaire de Cerberus Hall. Rencontre banale, destin croisés, Keita rencontra la jeune femme aux toilettes pour les mêmes raisons qui l’y avait fait s’y précipiter. Une fois leurs estomacs soulagés et devant la détresse de l’instant, il échangèrent quelques mots qui se poursuivirent dans la salle d’attente. Elle venait pour demander le droit d’accès au dôme, elle devait passer la visite médicale et l’entretien obligatoire. Au fil de la conversation il comprit que Seo-Lin fuyait l’extérieur pour préserver sa grossesse mais semblait tout ignorer des dures règles qui attendaient les femmes enceintes illégalement. Il lui conseilla de cacher sa grossesse et de mentir à son inspectrice en lui faisant promettre de revenir le voir une fois qu’elle aurait prit ses marques au sein du dôme. S’il essaie de ne pas trop s’attacher, une amitié sincère s’est installée entre es deux-là.
Keita est très loin d’être croyant, plus enclin à croire en l’homme qu’en des concepts nébuleux. Très peu de personnes savent que le musicien préféré du dôme est mourant. Très peu de personnes desquelles Calista fait partie. Keita a souvent eut à traiter avec le cercle très fermé des Elders, acceptant de partager une partie de son savoir de musiciens et de rédiger des partitions. Calista a toujours été émerveillée par son talent, reconnaissante lorsqu’il acceptait de la laisser essayer quelques notes. Mais depuis l’annonce, la jeune femme semble s’être donnée pour mission de l’aider à trouver une paix qu’il trouve déjà seul. Douce dans ses approches mais quelque peu radicale dans ses idées religieuses, si elle ne cherche pas la conversion, l’excès de prières et d’attentions à son égard ont finit par l’irriter. Il regrette ce temps ou la mort ne planait pas au dessus de leurs échanges.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com
avatar
Origines : Dôme.
Indulgences : 7070
Souvenirs : 121

Your identity
Situation: En communion avec le Dôme
Croyances: Animus Vox.
Classe de naissance: α ALPHA.


MessageSujet: Re: FELLOW CITIZENS (3/3)   Mer 15 Oct - 18:23

EZRA HARPER
ft. Jeffrey Dean Morgan
48 ans Δ Fellow Citizen - Omega Δ Mineur Δ Veuf Δ Anglais
Brisé - Idéaliste - Leader - Prudent
LIBRE
Trame du Personnage
Nous ne changeons jamais vraiment, incapable de renier notre nature profonde. Certains possèdent les gènes de la discorde tandis que d’autres ceux dociles du bétail. Il faut peu de choses pour briser un homme mais la violence et le malheur ne l’altèrent jamais complètement. Surtout quand celui-ci était aussi fier et droit qu’Ezra Harper. Un homme que les foules et le charisme portaient, quelqu’un qui redonnait force et espoir. Un symbole. Un leader. Un insurgé. C’est tout naturellement qu’Ezra a suivit les traces de son père après sa mort, le seul homme à avoir jamais tenu tête au dôme : Lazarus. Convaincu du bien fondé des actes et idéaux défendus qu’il comprit en grandissant, il reprit l’œuvre paternelle : la Crimson Brotherhood. Mieux organisés, forts des erreurs passées, les rebelles donnèrent du fil à retordre au dôme. Discrétion et anonymat, des préceptes déjà établit au sein de la fraternité mais qu’Ezra sut maintenir encore mieux que par le passé. En apparence il était un parfait citoyen Beta, une famille modèle que le dôme tolérait malgré les antécédents générationnels. Les Harper étaient même présent aux offices de l’Animus Vox, maintenant la bonne figure. Sous couverture, il était un chef haranguant les foules, fervent de la liberté et de l’égalité. Et s’ils devaient faire comprendre au High Ground dans la violence, alors ils le feraient. Ils allaient frapper un grand coup, s’en prendre à la tour Migdal, chose que personne encore n’avait osé. Mais le soir de la rébellion, tout a basculer. Dans la panique, plusieurs insurgés furent blessés et Ezra qui ne rechignait jamais à se salir les mains et se mettre en première ligne, fut le premier capturé. Peu de temps après son fils, Sven, fut traîné devant la justice. La sentence fut exemplaire pour la famille Harper, cette fois on ne croirait plus en l’innocence de ce nom. A son étonnement, le dôme l’épargna mais se vengea sur son fils lui aussi impliqué. La douleur d’un père de voir son enfant abandonné à une mort certaine par sa faute n’est pas exprimable. Peut-être un homme est-il capable de changer finalement après pareille expérience. Amoindrit, vieux et las, Ezra n’est plus que l’ombre du révolutionnaire qu’il fut. Pour parachever sa punition, sa maison et son statut lui furent confisqués. On le rétrograda au rang de citoyen Oméga avec aucune chance de voir un jour sa situation s’améliorer. Travailleur dans les mines, on ne le laissa même pas à la tête des autres mineur malgré ses compétences dans ce travail ingrat et dangereux. Humilié, solitaire et surveillé de près, le leader et son œuvre ne sont plus. S’il se doute que le mouvement vit toujours sans lui, il sait aussi que sa passivité et son dos courbé face à l’autorité sont impardonnables pour les rebelles. Mais comment avoir encore la force de se battre quand on vous a arraché ce pour quoi vous restiez debout ? Entre culpabilité et deuil, un homme peut changer. Mais le peut-il en profondeur ?
Liens

Un fils est tout pour son père et celui-ci est dieu dans les yeux de son enfant. Ezra était fier, de former une famille si soudée, réunie autour d’un but qui avait marqué et marquerait toujours leur histoire. Mais dans l’enthousiasme de la révolution, dans ses idées extrêmes qui transpiraient malgré lui, dans l’éducation qu’il donna tout naturellement, il ne vit pas le danger. Il n’aurait jamais dû l’impliquer, il aurait dû se battre pour lui et le laisser en arrière comme l’avait fait Lazarus. Mais là est bien l’erreur de toute une vie. Il ignore si Sven est vivant, il n’y croit plus depuis quelques temps. Il aurait aimé avoir la chance de pouvoir lui demander pardon, de l’étreindre une dernière fois. Il est en colère contre lui-même incapable de se cacher derrière l’excuse du système injuste. Parfois il parle à son fils, comme à son fantôme. Parfois il essaie d’oublier son image douloureuse. Pour toujours la perte de sa propre chair sera sa pénitence.
Bilàl, l’immigré qui est monté plus haut que quiconque dans toute l’histoire du dôme. Pourtant Ezra se souvient, de cet adolescent un tout petit peu plus vieux que son fils, celui que tout le monde croyait fou à cause de sa manie de grimper partout. Ce gamin un peu voyou qui criait à qui voulait l’entendre qu’un jour il serait au sommet. Un orphelin de plus à qui l’on avait apprit à rêver. Pourtant est-il sans doute plus intelligent que tous s’il est là où il est aujourd’hui. Lorsque la révolte d’Ezra a échoué, c’est Bilàl qui rendit le jugement. Alors il comprit, que ce gamin qui était allé si loin n’avait sans doute jamais été des leurs. Ezra sait que si Bilàl a choisit de le conserver au dôme c’est pour faire de lui un symbole, un memento pour ceux qui voudraient encore se rebeller et finir comme lui. Et s’il est sans doute lui aussi un instrument, un appât de fausses promesses pour les immigrés, un instrument du gouvernement, Ezra le hait profondément. Pire encore, il reste persuadé que le mouchard qui les a vendu a de forte chances pour être le haut-juge. Il le hait oui, pour avoir fait son devoir et appliqué les lois du dôme et exilé son fils. Mais dans le fond, sa haine n’est pas suffisante, tout s’atténue avec le temps. Peut-être Bilàl a-t-il choisit le meilleur chemin pour survivre au final.
L’absence est un sentiment complexe. Parfois inconsciemment l’on cherche une échappatoire à la douleur, quelque chose ou quelqu’un pour combler le vide de la solitude. Ezra a connu Stan au détour d’une maintenance impliquant mécanique et mineurs. Après des heures de travail difficile, le groupe s’est détendu dans la bonne humeur et il a sympathisé avec le jeune homme. Des sentiments paternels se sont immiscés malgré lui, et il entreprit d’aider Stan, de le guider dans le monde hostile des immigrés et citoyens de basse classe. Et s’il s’en veut de parfois l’assimiler à son fils Sven, le bien que lui procure ses échanges avec Stan guérit peu à peu son cœur en deuil.
Cela fait six ans que Jarek est à la Crimson Brotherhood. Il connait bien évidemment Ezra Harper et sa légende. Ainsi, il est persuadé que seul un leader, une figure charismatique, pourra réussir à soulever encore plus de combattants pour la fraternité pourpre. Depuis peu, il lui rend visite discrètement pour lui parler. Il tente de ranimer sa flamme et de le motiver à reprendre les armes, à son niveau. Les autres frères et sœurs pourpres ont besoin de lui et de ses idées. Les deux hommes s'entendent assez bien mais il semblerait que la perte de sa famille et de tout ce qu'il a possédé le rende trop prudent et peu motivé à recommencer la bataille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com
avatar
Origines : Dôme.
Indulgences : 7070
Souvenirs : 121

Your identity
Situation: En communion avec le Dôme
Croyances: Animus Vox.
Classe de naissance: α ALPHA.


MessageSujet: Re: FELLOW CITIZENS (3/3)   Mer 15 Oct - 18:23

Alina Domne
ft. Bailee Madison
13 ans Δ Fellow Citizens - Omega Δ Enfant Δ Célibataire Δ Lituanienne
franche - rusée - obstinée - désinvolte
LIBRE
Trame du Personnage
Les parents d'Alina étaient des immigrés. Lorsqu'ils l'ont conçue, ils n'avaient aucune autorisation. Dés lors que la milice se rendit compte du délit, les deux parents eurent le choix entre l'expulsion ou la mort. Avant de choisir l'option radicale, la mère demanda à l'un des agents présents que s'ils avaient un minimum d'humanité, ils pourraient s'occuper de l'enfant. L'un fit la promesse de veiller sur la fillette et dés que l'affaire fut clause, il lança les démarches pour adopter Alina. Bien qu'elle soit adoptée par un High Ground, son statut clandestin l'empêche d'être de cette caste. Cela dépendra du chemin qu'elle choisira lorsqu'elle sera plus âgée. Devenue en âge de savoir ce qui est advenu de ses parents, l'adolescente semble devenir désinvolte et désobligeante. Elle en veut au dôme d'avoir tué ses parents et à son bienfaiteur de ne rien avoir fait pour éviter cela.
Liens
Son père adoptif, elle l'aime beaucoup au fond et le respecte mais Alina le rend responsable du décès de ses vrais parents au même titre qu'elle tient tout l'appareil judiciaire coupable.
Mikhaïl lui a offert ses services d'instructrice mais malheureusement, Alina se montre très désagréable et indigne du savoir que Calista tente de lui enseigner... elle est sûrement sa pire élève...
Quand l’on a que treize ans, le besoin de modèle se fait parfois sentir. Surtout lorsque l’on est en colère comme Alina et que l’on n’a connut que l’éducation d’un homme. Turbulente, Alina s’est attiré quelques bobos qu’elle a refusé de montrer à Mikhaïl par fierté. A défaut, elle fut obligée d’aller à Cerberus Hall pour se faire soigner. C’est Seo-Lin qui lui proposa ses talents de guérisseuse. L’adolescente la renvoya d’abord sur les roses avant de finalement accepter. La jeune femme lui parla ouvertement, peu surprise de son comportement. Elle lui raconta le monde de l’extérieur d’où elle venait, combien elle aimait faire des bêtises et être libre de faire ce qu’elle avait envie de faire. L’humour de Seo-Lin plut à Alina et elle revint la voir plusieurs fois. Elle était impressionnée pour la première fois, attentive et presque docile aux histoires de la jeune femme. Avec elle, elle se sent bien, rassurée. La présence féminine qui manquait pour construire son équilibre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: FELLOW CITIZENS (3/3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

FELLOW CITIZENS (3/3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Young Haitian MD named White House fellow
» Haiti Kidnapping Update

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFTER US :: Over before it started :: All my friends are gone :: Postes vacants-