Partagez | .
 

 Il faut se fixer des buts avant de pouvoir les atteindre ►R'Kia Tchaïovsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

MessageSujet: Il faut se fixer des buts avant de pouvoir les atteindre ►R'Kia Tchaïovsky   Mer 14 Jan - 17:36


Il faut se fixer des buts avant de pouvoir les atteindre

❝ Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre ❞



La sueur sur son front brillait à la seule lueur de la pièce alors que sa respiration haletante s'accordait aux battements saccadés de son cœur pendant que ses poings cognaient avec une rare violence sur le sac de sable qui se trouvait face à lui. Changement de pied, jeu de jambes, il ne cessait de frapper l'innocent sac qui se trouvait devant lui et bougeait à chaque coup qu'il recevait. Aucun bruit ne briser ce rituel sacré pour cet homme qui laissait transparaître chaque parcelle de sa personnalité en ces lieux. La violence, la haine, la rigueur dont il savait faire preuve perçait à chaque crochet du droit ou du gauche qui s'enfonçait avec une aisance infatigable dans le sac qui était le seul adversaire à n'avoir jamais vacillé devant son regard emplit d'une noirceur dont lui seul avait le secret. Sa poitrine se soulevait sous les battements de son cœur qui était habitué à être malmené de cette manière depuis maintenant des années. Un entrainement intensif qui ne cessait de s'accentuer avec le temps, étant et restant stricte voir militaire, malmenant ainsi chaque partie de son être pour ne devenir que plus forte face à ses adversaires. Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort. C'était la ligne de conduite d'Edern Kane et sa vie en témoignait bien à elle seule.

Entraînait depuis son plus jeune âge, Edern Kane ne faisait que poursuivre un apprentissage qui était aussi naturel que le sang qui coulait dans ses veines. Durant ces deux heures alors, il répétait encore et encore les mêmes gestes, le même entrainement avec cette même rigueur qu'il mettait dans son travail, entendant encore et toujours les consignes de celui qui l'avait poussé à entrer dans la milice. Mais cela était aussi un moment de calme et de plénitude pour Edern qui durant ces quelques heures où il s'adonnait au façonnage de son être, il était lui-même. Pensant comme bon lui semblait, agissant à son bon vouloir sans jamais recevoir aucun ordre d'aucune part. Un instant de solitude qui lui était pleinement réservé et respecté par ses subalternes qui ne le dérangeait aucunement durant ce laps de temps. Aucun d'eux ne savait réellement ce qu'il faisait en ces lieux et pourquoi tant de réserve sur ces deux heures qu'il se donnait chaque matin, réglé aussi minutieusement qu'une horloge et personne n'a jamais osé lui poser la question. Un secret parmi tant d'autre qui enveloppait la personne qu'était Edern Kane.

Il s'arrêta de frapper contre le sac de sable, déposant ses mains sur ce dernier avant d'en faire de même avec son front alors que ses paupières se refermaient sur ses yeux noirs. Il tenta d'apaiser sa respiration haletante pendant que les gouttes de sueur coulaient encore et toujours sur sa peau déjà humide, pour venir s'écraser sur le sol bitumé de la salle de sport.
Une sonnerie stridente vint résonner dans la pièce, sonnant ainsi la fin de son entrainement, de ce moment qu'il se donnait à lui-même. Edern releva la tête et se dirigea d'un pas certain jusqu'à sa serviette pour s'essuyer le visage avant de quitter la pièce après un dernier regard nostalgique à son partenaire de combat. Qui sait ce qu'il adviendra de lui aujourd'hui et s'ils se reverront le lendemain...

Edern laissa couler l'eau chaude sur sa peau durant quelques minutes, retirant ainsi toute trace de transpiration sur son corps épuisé avant de quitter la douche. Il s'essuya rapidement et enfila le même uniforme encore et toujours. Celui de la milice ornait des galons qui signifiaient que son pouvoir était bien plus grand que ses hommes et ses décisions intransigeantes.

C'était vêtu de cet uniforme que le Commandant Kane prit ses fonctions en prenant place derrière son bureau où une pile de paperasse l'attendait pour la journée...


crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut se fixer des buts avant de pouvoir les atteindre ►R'Kia Tchaïovsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il faut savoir prendre son envol avant que le temps nous emporte. [Sunggyu Kim/Raphaël Kolliam]
» Chaque famille a ses secrets, il faut bien réfléchir avant de les déterrer.
» Vous devez préciser un titre avant de pouvoir envoyer votre message.
» Il faut frapper avant d'entrer [Pv Damian]
» "Rien ne sert de courir, il faut partir à point." Hum!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFTER US :: The Siberian Dome :: Arcadia District :: Damocles theater-