Partagez | .
 

 Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

MessageSujet: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Ven 2 Jan - 19:11

JORAM STIGLITZ
Papers please
Nom complet : Joram Stiglitz

Âge : Trente-huit ans

Statut : Concubinage

Nationalité : Germano-sénégalais

Groupe & Rang : High Ground, Energy

Métier : Responsable des installations et de leur exploitation



Who are you
Depuis quand résidez-vous au dôme ?
Pour tout dire, j'y suis né. Je n'ai jamais connu autre vision que celle des barreaux célestes séparant mon Dôme de la terre. Il m'est pourtant arrivé de sortir du dôme. En effet, mon métier m'oblige à me déplacer lorsque de nouveaux lieux de forage potentiels sont trouvés. Toutefois, je ne vous cache pas que mon véhicule devient alors ma nouvelle demeure. Cependant, dans le plus grand secret, j'ai déjà pu sentir cet air putride mais naturel qu'est l'extérieur les rares fois où j'ai pu rencontrer des rebelles dans le but de les fournir...
Que pensez-vous du Dôme ?
Le Dôme est ma maison, l'antre de l'humanité, son dernier espoir. Pour rien au monde je ne le quitterai. C'est dans son esprit que je me baigne chaque jour et il est de mon devoir d'aider les hommes de pouvoir à leur tour flotter au sein de l'âme du dôme. Pourtant, celle-ci est corrompue, pourrie jusqu'à la moelle. S'enfuir, s'exiler n'est pas la solution. C'est cette gangrène qu'il faut extirper au plus vite avec l'aide des véritables esprits de la liberté, les hommes. Le dôme a sauvé l'humanité, à notre tour de l'aider face à la corruption qui l'envahi.
Quelle est votre mission au sein de la communauté (extérieure ou intérieure) ?
Mon rôle est primordiale au sein de notre communauté. En effet, je suis un des principaux responsables du plus gros secteur du dôme, le secteur énergétique et pour alourdir le poids qui pèse sur mes épaules, ce sont de toutes les installations que je dois m'occuper. Le maintenance, leur bon fonctionnement, le travail des ouvriers, leurs conditions de travail, tout ceci fait parti de ma vie. Malgré ma cravate, c'est dans le cambouis, dans le fer, dans la rouille et la sueur que mes yeux sont posés chaque journée. L'exploitation de nos ressources est notre seule chance de survivre à tous. Et par "à tous", je parle bien sûre de mon rôle officieux. Vous vous souvenez lorsque je vous ai dit que le dôme était corrompu ? Et bien c'est bien difficilement que j'ai pris la décision d'aider à sa reconstruction. En effet, mes idéaux secrets sont bien loin de l'ordre établi. Une fois tous les trois mois, une cargaison très précieuse de batteries et de câbles électriques sont envoyés par mes soins dans le conduit réservé aux déchets. Cette mission secrète n'est exécutée que par moi et ma collègue. Personne n'est au courant et à chaque fois, c'est un nouveau risque que je prends pour le bien de l'humanité. En effet, ces provisions sont pour les rebelles, mes seules alliés bien que je n'ai jamais pu les rencontrer réellement. C'est au nom du Benefector que mes colis sont signés. Sans ces réserves électriques, jamais aucun d'eux ne pourraient survivre mais au fil du temps, ces manques risquent de se remarquer et ce sera alors la fin pour moi...
Croyez-vous au Dôme et à l'Animus Vox ?
Je suis un fervent croyant, c'est vrai. Le Dôme, je ne sais pas si c'est sa structure, le verre, le métal ou même son air mais il a une âme. Non, il est une âme. Une âme qui me transcende et qui est apparue dans notre monde alors même que nous étions à l'agonie, voués à disparaître suite à nos propres péchés. Le Dôme a été miséricordieux, il nous a sauvé de notre perdition et qu'avons-nous fait pour le remercier ? Nous vivons dans une méritocratie créant l'illusion de l'ordre alors même qu'il ne s'agit que d'une oligarchie contrôlée par nous, les High Ground et notre Culte. Ce même culte en plein schisme, l'un prône encore mes valeurs tandis que l'autre cherche la rigidité afin d'imiter l'aristocratie et gagner en puissance. Je ne crois donc pas en l'Animus Vox bien qu'un médaillon à son effigie tombe toujours autour de mon cou.
Que pensez-vous de l'extérieur ?
L'extérieur, une simple carcasse. L'horizon fiévreuse cherchant à répandre sa gangrène dans le dôme sans jamais y parvenir. L'extérieur n'a jamais rien auguré de bon dans mon esprit et il m'est souvent difficile d'imaginer que c'est là-bas, dans ces caustiques paysages que l'homme a vécu un jour. Savoir que d'autres sont forcés à l'exil, forcés à se nourrir de cette terre me démange, m'arrache les membres. Chacun a sa place dans le dôme et celui qui dit le contraire n'est rien d'autre qu'un égocentrique rebut de notre société. L'extérieur me semble être une illusion, un rêve. Même lorsque l'on sort, on ne se rend pas compte qu'on y est. La poudreuse est irréel, ce champ de nuit aride ne me semble pas plus vrai que l'Animus Vox. Pourtant cet autre monde est bien là, en ruine, il se désagrège et il ne nous reste plus qu'à partir, nous adapter ailleurs, bien loin e mère Gaïa.

Joram est avant tout un homme qui a un contrôle total de ses émotions afin que ses actes toujours subtiles et surtout sa pensée complètement défiante à l'égard du Dôme ne soit pas trop évidente. C'est d'ailleurs à travers son travail qu'il est en mesure d'enchaîner son esprit lui permettant de rester très professionnel et de faire preuve d'un sang-froid légendaire face à l'adversité.
Toutefois, il est un être pur et bienveillant. Chaque être humain semble avoir sa place dans son cœur et grâce à sa subtilité, il est en mesure de montrer à quel point il est capable de prendre soin du peuple du dôme, de ses ouvriers tout en feignant son opposition en gouvernement. Il est si capable de cacher sa véritable allégeance que personne, si ce n'est sa seule alliée ne sait que l'Alpha est en réalité un rebelle.
L'High Ground est un être gracieux, voluptueux et c'est à travers ces qualités qu'il en devient énigmatique. Ceci couplé à la fierté qu'il porte à son travail en font une personne suspecte lorsqu'on prête très attention aux moindres de ses mots toujours polysémiques. Son masque marmoréen reste toujours emprunt d'un rictus sibyllin. Il est difficile de l'imaginer sans. Parfois, ce faciès semble faux et l'on peut se demander s'il ne cache pas un fou. Pourtant, c'est bien un être en manque de confiance en soi qui se cache sous cette douce fierté.
Depuis toujours, il est forcé de porter un masque, une étiquette auprès de sa caste et même de son entourage. Celui de l'High Ground aux idées peut être un peu trop sociales par moment. Cela pèse fortement dans la psyché de Joram qui parfois à peur de ne plus s'y retrouver dans ce qui est un rôle et ce qui ne l'est pas. Ses croyances le confortent dans une peur bleue d'être découvert et de mourir ou pire, exilé.
S'il est ravi de jouer son rôle anarchiste au sein du Dôme, il ne pense pas en être capable en dehors et ne peut qu'admirer tous ces braves hommes à qui il porte son aide qui tente de survivre, de tout renverser à l'extérieur. Il est sûr que jamais il ne l'aurait supporté et il a sûrement raison. S'il semble avoir les épaules larges, il espère surtout pouvoir y poser sa tête même un court instant.
Il n'est pas violent et ne le sera jamais. S'il sait bien qu'il ne pourra rester pacifique éternellement, il s'impressionne toujours d'avoir réussi à prendre un risque aussi grand que celui d'être membre de la Crimson. D'ailleurs, il porte toujours un foulard rouge dans une de ses poches intérieurs lui rappelant que la peur du chaos est illusoire, que c'est bien dans ce désordre que réside le véritable ordre des hommes, que cette communauté doit survivre pour y parvenir.

Tell me your story
Son regard était lymphatique, vitreux. Perdu ans la lumière des flammes, Joram frottait machinalement son long pendentif.  Sans qu’un son ne sorte de sa bouche, ses lèvres, elles, se muaient dans un rythme lancinant. Il priait. Il priait pour ceux qui sortaient mais avant tout, il priait pour ceux qui étaient déjà sortis. Ses talons de cuir claquaient sur la ferraille qui lui servait de sol à mesure qu’il s’approchait de l’immense baie vitrée. De là, les quelques lumières au loin étaient suffisamment fortes pour qu’il puisse y reconnaitre quelques silhouettes. Ils ouvraient la porte. Le Dôme créait sa première brèche depuis bien des années mais hélas, aucun des hommes n’avait compris qu’ils s’y prenaient à l’envers. Ce n’était pas dans ce sens que cela devait fonctionner. Ils devaient rentrer et non sortir. Cette nuit est bien trop sombre pour laisser survivre qui que ce soit.

L’High Ground avait une mine implacable, sèche. On aurait dit un véritable prédateur du haut de son perchoir. D’ici, il avait une vue imprenable sur le monde, son monde. Comme dans un labyrinthe, il suivait les réseaux électriques de la ville jusqu’à leur source, la centrale. Un sourire de quelques secondes vint ourler ses lèvres en la voyant en parfait état. Elle était un héritage de son père, comme toute l’énergie du dôme. Ici, rien ne fonctionnait sans son aval. Son rôle était grand, parfois trop grand mais il n’en avait cure. Il s’agissait là d’un devoir qu’il ne pouvait se permettre d’oublier.

Il se rappelait encore lorsqu’il était tout jeune. Quatorze ans, pas plus, il était un garçon si sensible. Il l’avait toujours été et malgré les apparences, il l’est toujours. Son père lui faisait visiter chacune des installations intra-dôme. Son paternel avait toujours été un Alpha, il était le précédent responsable des installations et de leurs exploitations et monsieur Daniel Stiglitz était bien décidé à créer une dynastie dans ce domaine. De père en fils ce poste devait se succéder pour qu’à jamais, les Stiglitz ait la plus grosse main mise sur le dôme. Quoi qu’il en soit, il était également un homme juste et bon et tout comme Joram, il était touché par le sort des ouvriers. Leur peau ét ait toujours plus noire que la sienne, salie par le désordre et le fer. Daniel Stigliz avait toujours tout fait pour alléger leur tâche mais ils manquaient toujours d’ouvriers en ce temps et moins la main d’œuvre est grande, plus elle devait œuvrer à la tâche. Sans doute ces ouvriers voyaient les Stiglitz comme tous ces pédants Alpha qui se pavanaient du haut d’Olympus Height. Ils avaient peut être raison. Penser c’est bien, agir c’est mieux, non ?

Un jour, Joram se souvenait qu’un ouvrier était sur le point d’être accidenté. Il se rappelait de son nom. Nicolas Orlov. Il allait tomber par-dessus une rambarde pleine de charbon prêt à être découpé, broyé. C’est amusant, en y repensant, cette scène ne semble n’être plus qu’un grand flash de l’avant et de l’après, sans pendant. Comment avait-il eu le réflexe de sauter sur ce pauvre homme, de le plaquer au sol avant qu’il ne tombe et ne fasse sûrement face à une terrible mort ? Quoi qu’il en soit, cet ouvrier n’était pas reconnaissant. En rouvrant les yeux, tout ce qu’il avait pu voir c’était un jeune High Ground l’ayant sûrement sauvé pour qu’il continue de travailler. Les deux hommes avaient été surpris. Leurs deux visages avaient semblés figés pendant cet instant où ils avaient relevé la tête, où ils s’étaient fait face. Puis tout à coup, Nicolas se releva rapidement et partit en courant. Il avait laissé derrière lui un morceau de mémoire. Il avait marqué un jeune homme et lui avait laissé un souvenir. Sur le sol, un carré de tissu.  À peine assez grand pour en faire un bandeau. Mais ce n’était pas ça le plus important. Non, ce morceau de tissu, il était inhabituel. Jamais on n’en voyait des comme ça sous le dôme. Jamais on n’en parlait sous le dôme, personne ne s’en souvenait sous le dôme. Il était rouge. Il était interdit. Il était le chaos. Avant que des membres du personnel ne viennent récupérer le jeune Joram au sol, pensant qu’il avait été agressé, il avait déjà eu le temps de mettre le carré dans sa poche.


Le Benefector arrêta de tourner son médaillon autour de ses doigts et dans le frottement de sa veste, il rentra sa main dans sa poche intérieure. Seule les flammes lancinantes de la cheminée vacillaient dans la pièce si bien que sa large silhouette était la seule jonction entre ombre et lumière, à la merci de la vue  sur l’horizon. Il agrippa ce qu’il cherchait et sortit sa main. Le voile rouge était allongé entre son index et son majeur. Le serrant, il soupira. Pendant que la foule affluait d’un côté du dôme, sa livraison de batteries devaient être arrivée à l’opposée. Le camion avait dû  renverser le colis solidement protégé avec les ordures. Il connaissait bien les installations d’extraction des déchets et pour cause, comme toutes les machines du Dôme, il en était à la charge. Tout ce qui fumait, tout ce qui brillait, tout ce qui fonctionnait, il en était le maître à son insu. Quand allait-elle rentrer ? Il approcha sa main gantelée du voile rouge vers sa bouche prêt à se ronger les ongles d’inquiétude. Elle devrait déjà être rentrée. Depuis sept années qu’il avait rejoint la Fraternité pourpre, chacune de ses journées était comme sa dernière, une épée de Damoclès flottant perpétuellement au-dessus de sa tête, prête à lui trancher la gorge à la moindre erreur, au moindre écart, à une simple faute de calcul. Joram avait été élevé de sorte à critiquer sa société, à se rendre compte que le système était sclérosé. Ca n’avait été qu’une question de temps avant qu’il n’aide le jeune Sven à s’enfuir, à survivre avec tous les Wastelanders.

C’était à la mort de son père, lorsqu’il dut reprendre les rênes de la société qu’il se rendit compte qu’il n’était pas dans le droit chemin. Ce n’était pas ce que le dôme avait voulu. Ca n’était pas pour cette raison qu’il avait sauvé l’humanité. Celle-ci s’enfonce plus rapidement que l’esprit du dôme n’arrive à l’extirper de l’ombre. Il lui fallait de l’aide et ceci s’était concrétisé lors de l’arrestation des Harper. L’exil, nul sentence ne peut être pire. La mort peut-être ? Pour certains elle peut être une chance de se libérer enfin, pour Joram peut être. Sven Harper était l’un des seuls individus connaissant l’appartenance de l’High Ground aux révolutionnaires.

Par moment, le Stiglitz se rassure en se rendant compte à quel point il lui est aisé de cacher son jeu. L’erreur ne pouvait venir de lui, pas comme ça mais si la mort est le prix à payer pour avoir agi en altruiste, il l’attendrait sans sourciller. Son poing se serra un peu plus fort. Quand arriverait-elle ? Il avait si peur qu’il lui soit arrivé quelque chose.

Elle était immigrée. Elle n’avait pas sa place dans les hauteurs de l’Olympe mais Joram l’a prise sous son aile il y a deux ans. Il subvient à ses besoins, il l’aide et tout ça parce qu’ils s’aiment. Un amour ironiquement impossible et donc secret. Des fois, il s’en veut. Il s’en veut de la forcer à s’embourber dans ses mensonges, dans ses secrets avec lui. Il est après tout le seul à mentir sur sa vraie nature, à jouer constamment les hypocrites tout ça pour vivre, pour survivre. Est-il lâche ? Il se pose la question. Elle travaille auprès de lui en tant que servante. Une couverture tout ce qu’il y a de plus banale. C’était sa sœur qui avait introduit Joram dans la Crimson et c’est par son billet qu’il l’avait connue. Il l’a recueilli lorsque cette même sœur, sa seule famille était morte battue dans les ruelles de Cerbère. Rapidement, il tomba amoureux d’elle et fut presque ravie que ses sentiments soient réciproques. Presque parce qu'il a toujours cette impression de lui faire du mal. Elle est la seule au sein du dôme à savoir à tout savoir. A connaître le véritable Joram Stiglitz.

Il vient d’entendre un bruit de moteur. Il relève sa tête pensive. Les anneaux d’or de ses oreilles tintent alors qu’il se retourne vers la porte qui s’ouvre tendrement.

Tu es là ! sussura-t-il, laissant s’expirer toutes ses inquiétudes, toutes ses torpeurs dans une prière.

Il s’approcha d’elle. Ses talons claquaient encore et le cliquetis de ses piercings donnait l’impression qu’un géant approchait à grand pas. Il ombragea la lueur du feu en attrapant les mains de sa bien aimé, enlacées autour du foulard rouge. Un tendre sourire illumina son faciès.

Alors ?

La cargaison a bien été envoyée.

Behind the Character
Yanis
IRL j'ai 17 ans (majorité dans quelques jours). Je suis là minimum quatre jours par semaine. J'ai connu After Us grâce à ...franchement, je ne sais déjà plus depuis hier soir et j'utilise Lenny Kravitz comme avatar.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 38 ans.
Origines : Serbo-croates.
Métier : Haut-juge à l'immigration.
Indulgences : 1848
Localisation : Migdal tower.
Avatar : Fassy Fapy
Souvenirs : 527
Double compte : Huxley Rezh

Your identity
Situation: Marié.
Croyances: Lunatiques.
Classe de naissance: Immigrant.


MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Ven 2 Jan - 19:30

Bienvenue sur AU !
Bon courage pour ta fiche I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com/t49-never-regret-thy-fall-o-icarus-of-the-fearless-flight-for-the-greatest-tragedy-of-them-all-is-never-to-feel-the-burning-light http://after-us.forumactif.com/t76-we-all-make-choices-but-in-the-end-our-choices-make-us-bilal http://after-us.forumactif.com/t89-another-way-to-die-bilal
avatar
Age : 25 ans
Origines : Russes
Métier : Éclaireur
Indulgences : 651
Localisation : Shanty way
Avatar : Marie Avgeropoulos
Souvenirs : 556
Double compte : R'kia Tchaïovsky

Your identity
Situation: Célibataire
Croyances: Animus Vox.
Classe de naissance: α ALPHA.


MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Ven 2 Jan - 19:32

Bienvenido !! *ouais j'suis comme ça xD*

Si tu as la moindre question, mpotte nous sans hésitation ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com/t29-yhme-leonov-from-wave-to-storm http://after-us.forumactif.com/t92-yhme-leonova-a-friend-to-all-is-a-friend-to-none#603 http://after-us.forumactif.com/t93-yhme-leonov-uc

Invité

MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Ven 2 Jan - 19:52

Ohhhhh vu son métier, il va être badass ce personnage (et le choix d'avatar ne fait que rajouter en badassitude !) Bienvenue et bon courage pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 34 ans
Origines : Roumaines
Métier : Médecin
Indulgences : 1156
Localisation : Emporia District
Avatar : Tatiana Maslany <c> Sil
Souvenirs : 137

Your identity
Situation: Célibataire
Croyances: Animus Vox.
Classe de naissance: Immigrant.


MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Ven 2 Jan - 22:12

Tu n'as remplit que quelques infos mais je suis déjà intriguée ! Bon courage pour ta fiche ! I love you

_________________


But in this twilight, our choices seal our fate

The pull on my flesh was just too strong Stifled the choice and the air in my lungs Better not to breathe than to breathe a lie So crawl on my belly 'til the sun goes down I'll never wear your broken crown I took the road and I fucked it all away Now in this twilight, how dare you speak of grace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.after-us.net/t90-most-men-and-women-will-grow-up-to-love-their-servitude-and-will-never-dream-of-revolution http://www.after-us.net/t115-ellie-come-in-she-said-i-ll-give-you-shelter-from-the-storm

Invité

MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Sam 3 Jan - 5:51

Merci beaucoup ! J'ai teeeeeeeellement hâte de RP que je vais finir ma fiche au plus vite
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Sam 3 Jan - 15:45

Bienvenue à toi ! :3

Très bon choix de vava \o
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Dim 4 Jan - 0:02

MON LIEN ! JE VEUX MON LIEN ! NE M'OUBLIE PAAAAS
Bon courage pour la suite, j'adore le début... ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Dim 4 Jan - 19:09

Lenny quoi !!!!! Ca c'est du choix d'avatar !!!

Bienvenue en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 38 ans.
Origines : Serbo-croates.
Métier : Haut-juge à l'immigration.
Indulgences : 1848
Localisation : Migdal tower.
Avatar : Fassy Fapy
Souvenirs : 527
Double compte : Huxley Rezh

Your identity
Situation: Marié.
Croyances: Lunatiques.
Classe de naissance: Immigrant.


MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Dim 4 Jan - 20:11

Perfecto Jojo !

Поздравляю !


Après l'effort le réconfort, tu es validé(e) ! Tu peux d'ores et déjà installer tes valises sur le forum ! Pour ce faire n'oublie pas de lire les annexes scrupuleusement afin d'être certain(e) d'avoir l'univers en tête pour te lancer dans de trépidants sujets. Afin d'être sûr de laisser ton emprunte et t'annoncer aux autres joueurs n'oublie pas de recenser ton avatar et recenser ton personnage ! Tu peux effectuer un certain nombre de demandes pour ton personnage et son histoire en visitant la partie gestion. N'oublie pas de créer ta fiche de liens et ton journal afin de faire ami-ami avec les autres survivants ! Si le coeur t'en dis, tu peux même créer un scénario pour enrichir ton jeu. Pour finir, n'oublie pas que sur AFTER US tu n'es jamais seul et ton avis est précieux pour tous ! Nous t'invitons donc à poser des questions si un point te semble obscur ou même donner des suggestions. Si besoin est, tu pourras signaler une absence dans ce sujet. A très bientôt sur la chatbox ou dans le flood !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com/t49-never-regret-thy-fall-o-icarus-of-the-fearless-flight-for-the-greatest-tragedy-of-them-all-is-never-to-feel-the-burning-light http://after-us.forumactif.com/t76-we-all-make-choices-but-in-the-end-our-choices-make-us-bilal http://after-us.forumactif.com/t89-another-way-to-die-bilal

Invité

MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   Dim 4 Jan - 20:21

Merci ! Hu hu, à l'attaque !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge   

Revenir en haut Aller en bas
 

Joram Stiglitz - Derrière la servitude, le voile rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Avril 1755] ~ Le voile rouge [PV Jara]
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFTER US :: Out of the blue :: Anciennes Fiches-