Partagez | .
 

 Victorious warriors win first and then go to war ♦ William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

MessageSujet: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   Ven 2 Jan - 13:20

William Jiang
Papers please
Nom complet : Wei Li “William” Jiang.

Âge : 35 ans.

Statut : Veuf depuis fort longtemps.

Nationalité : Chinois de père et mongol de mère.

Groupe & Rang : High Ground - Livestock.

Métier : Responsable des sorties.



Who are you
Depuis quand résidez-vous/n'êtes-vous plus au dôme ?
Depuis son premier souffle, William rôde sous l’aile de fonte du dôme qui est sa demeure. Il n’a jamais mis le pied dehors, tout comme il pense qu’il n’aura jamais l’occasion de le faire – pas l’occasion, ni la force, ni le courage. Ses parents, tout comme lui, y sont nés et y sont métaphoriquement morts.
Que pensez-vous du Dôme ?
Qu’en dire sinon que son immensité est étouffante, finie ? Un carcan de tôle auréolé de neiges éternelles, que l’on dit blanches bien qu’il n’ait jamais eu la chance d’avoir ses rétines aveuglées par le reflet du soleil sur l’hiver homicide.  C’est sa maison et il ne rechigne pas, ne se débat pas ; il n’en est pas mécontent, osant préférer le confort relatif de sa situation, n’enviant guère la liberté factice que l’on lui a relatée à maintes reprises. N’est qu’un prisonnier trompé celui qui croit que le refuge du dôme n’est rien d’autre qu’une cangue oligarchique – certes, c’est cela, il ne peut lui-même nier se vautrer dans le confort apporté par ce pouvoir, mais c’est également la certitude, la sûreté, l’ordre.
Quelle est votre mission au sein de la communauté (extérieure ou intérieure) ?
William gère les allées et venues de ses concitoyens hors du dôme sans lui-même s’exposer aux innombrables risques que ces expéditions comportent. Ce qui sort du dôme, ce qui y entre, humain ou objet, passe invariablement par lui. Or, les passeurs ne se voient que peu entravés par son travail autrement impeccable – tant que leur art est exécuté avec adresse. Il respecte un certain quota, fiche quelques récalcitrants malhabiles, mais laisse allègrement passer des fraudes évidentes en l’échange de quelque information privilégiée sur les activités de son père à l’extérieur. Sa corruption n’est motivée que par l’abandon dont il a été victime, mais gangrène le reste de son département bien plus profondément que cela.
Croyez-vous au Dôme et à l'Animus Vox ?
Tantôt il pose son front meurtri contre le sol dans une prière désespérée, tantôt il viole impunément les préceptes de la religion omniprésente. Il use la foi – la sienne et celle des autres – comme un autre outil, une autre façon d’arriver à ses fins, croyant lorsque la situation s’y prête et férocement athée autrement. Au plus profond de son être, s’il adhère réellement à l’idéologie, difficile à dire – les préceptes sont sensés, les sermons emplis de logique, et pourtant, il ne peut se résoudre à se donner ainsi entièrement. Néanmoins, par souci sociétal, à moins d’être en présence de quelqu’un qu’il sait opposé à ces valeurs, il se prétend grand adorateur, à l’image de ce qu’on imagine de quelqu’un de son rang.
Que pensez-vous de l'extérieur ?
L’immensité vierge ne l’attire pas le moins du monde ; il la craint, l’abhorre, la ressent. Elle lui a arraché son père – et sa mère, indirectement. S’il avait la chance de confronter son père, il ignore s’il mettrait même un seul orteil sur le sol gelé de la Sibérie. Il se contente d’observer ceux qui en reviennent et d’admirer ce qu’ils ont récolté, d’entendre leurs histoires, de collectionner leurs souvenirs comme s’ils étaient les siens. Il préfère largement les couloirs de tôle, les amas de ferraille gris aux plaines gelées et aux abris précaires, même si cela lui coûte un semblant de liberté, à laquelle il ne croit pas, de toute façon.

Appear weak when you are strong, and strong when you are weak
Il n’est point de manichéisme en la personne de William Jiang. Son être tout entier est un amalgame de blanc et de noir, de bien et de mal, de bonté et de malice ; sa personne absolue est anthracite, grise comme le dôme qui l’abrite. Afin de servir ses intérêts, l’un ne saurait rester fidèle à ses convictions les plus profondes ; ses croyances, il en change selon les besoins, selon son humeur, au fil des évènements, se gardant bien néanmoins d’en faire l’étalage plus que nécessaire. Quiet, réservé, mystérieux même, il ne se fie qu’à lui-même, puisqu’il est certain de n’essuyer aucune trahison ainsi. S’il ose parfois, il ne tend la main qu’à une poignée d’êtres, ceux qu’il connaît, entre les lignes desquels il sait déchiffrer quelque honnêteté – ou alors ceux qui ont réussi à se faire une place dans le muscle rigide qui lui sert de cœur, qui, bien qu’éprouvé, semble encore se satisfaire de quelques battements à l’égard d’autrui.

De l’humour, il en a ; certes, il ne plaît pas à tout le monde, teinté de noir et de moqueries parfois vilaines, mais il en a. Il ne s’est point donné la mission d’amuser les mines émaciées qui croisent son chemin, au contraire. L’humour est un outil comme un autre, un parmi tant d’autres dans son arsenal, un moyen de jouer et de manipuler, un qu’il maîtrise avec une adresse particulière. Sa vive intelligence en est un autre, logée entre un perfectionnisme contrôlé et une douce paranoïa qui l’a, jusqu’à maintenant, empêché de se faire prendre la main dans le sac. L’Asiatique n’a guère la disposition d’être corrompu, ni la réputation d’ailleurs. Foncièrement juste, jusque dans les fibres les plus centrales de son être, son cynisme a néanmoins repris le dessus sur sa nature, blasé par le gouvernement et la trahison de son père. On lui rappelle sans cesse que c’est la jeunesse, le manque d’expérience qui a poussé le pater à s’exiler ; que s’il le pouvait, il choisirait une autre voie. Mais William le sait, c’est l’ego, la fierté qui retient le géniteur hors des murs du dôme, tout comme c’est l’ego et la fierté qui retiennent le fils à l’intérieur.

In the midst of chaos, there is also opportunity
On lui dépose un bébé sur ses petites jambes – un poupon tout rose et tout chaud qui se met à grouiller dès que les mains de sa mère quittent l’amas de couvertures qui l’abrite. Ils n’ont que deux ans de différence, mais déjà Wei Li a tout oublié de ce que c’est d’être un petit être innocent, qui pleure ou qui rit indifféremment pour exprimer ses envies, ses peurs. Il hoche la tête, la laissant pendouiller d’un côté, présente un doigt potelé à la fillette au duvet qui présage la blondeur ; elle l’attrape et l’avale, se tait, observe le gamin aux yeux de jais avec attention – lui est mal à l’aise. Les parents des deux petits s’attendrissent, lorgnent tantôt avec amusement, tantôt avec émotion. Ces petits qui ne pourront certainement pas avoir de frère ou de sœur, au moins ils s’auront.

****

« Maman, il est où, papa ? » Une énième fois la question retentit, résonne dans les tympans de la matriarche éplorée. Encore une fois elle ne répond pas, ignore la question comme l’on contourne une vérité gênante, dérangeante. Elle espère l’épargner, ce fils qui ne reverra plus jamais son géniteur, mais ne fait que l’enfoncer encore plus dans ce bourbier de haine et d’autoflagellation qui l’avale de plus en plus rapidement, liant ses pieds, le forçant à garder sa tête hors de l’eau pour ne pas se noyer. Sa mère lui tourne le dos et quitte la pièce ; il reste là, maudissant ce qui lie la langue de la femme, ce qui l’empêche d’être honnête, ce qui la retient de dire à son unique fils ce qui est advenu de la figure paternelle de sa vie.

****

« Comment t’écris ça, ton nom ? » « Wei Li. W-e-i, L-i. » L’homme arque un sourcil, hésite. « William fera l’affaire. » Il s’engage auprès du département du livestock, d’abord comme stagiaire, puis comme assistant ; il effectue les tâches jugées trop insignifiantes pour les responsables, remplit paperasse et passe messages, apprend, se démène. La vingtaine lui va bien – ses cheveux longs et ses yeux en amande en font un objet populaire auprès de la gent féminine. L’attention lui plaît, mais sans plus, trop rongé par la première trahison de sa vie pour prendre la chance d’en essuyer une autre. Puis, elle se dévoile, sort de la masse. Elle est unique, belle, mystérieuse. Il savait déjà qu’elle serait spéciale.

****

Ce qui était déposé sur le meuble se fracasse contre le sol dans un millier d’éclats ; les limites de la patience de William sont rapidement atteintes et Anastasia aurait dû mieux savoir. « Qu’est-ce que t’en sais de toute façon, hein ? Tu penses que tu peux justifier le départ de mon père ? » Il bout, il rage, il voudrait lui faire comprendre qu’elle ne viendra jamais à bout de son œuvre – elle veut lui faire lâcher le morceau, qu’il passe à autre chose, mais c’est trop difficile. « C’est facile à dire pour quelqu’un qui a encore ses deux parents. Laisse tomber, Ana, et surtout, laisse-moi tranquille ! » Il fait pleurer sa meilleure amie, sa petite sœur, pour la première fois. Une poignée de semaines plus tard le patriarche Lipinski rend l’âme. Une poignée de semaines pendant lesquelles il ne lui adresse pas la parole. Aux obsèques, il l’entoure d’un bras protecteur, embrasse son front – il s’excuse.

****

C’est au tour d’Anastasia de le serrer, de le soutenir, alors qu’il observe pour une dernière fois le visage de sa douce. Il serre la cicatrice sur son poignet bien trop fort, il rage, mais se contient, souhaite faire bonne figure en ce dernier instant. Puis on brûle la carcasse inerte, recommande son âme. Mariés pendant une poignée de mois seulement, à peine de quoi faire deux ou trois années, mais il souffre, sans pleurer, ruminant sa peine dans l’ombre de ses propres quartiers. Son poignet lacéré témoigne quotidiennement de l’absence de sa moitié, à la fois douce et amère. Cruel châtiment que d’imposer une telle mutilation à de jeunes amants qui ne voient pas la misère qu’apporte la séparation alors qu’ils sont aveuglés par la romance.

****

On lui tend un nouveau badge, une nouvelle assignation, à l’aube de ses trente ans. Il prend la place de son supérieur, devient responsable de sa section, gérant des allées et venues des expéditions envoyées dans l’immensité glacée de la Sibérie. L’occasion est d’or – son père se tapit, quelque part entre deux dunes de neige, et il est bien placé pour en savoir davantage. Sa mère réprouverait, mais elle n’est plus ; la maladie l’a emportée, figurativement, et son esprit se dégrade au même rythme que les secondes qui s’égrènent. Il ne s’occupe pas d’elle, laisse le soin aux médecins de gérer son état catastrophique, ses désillusions. Il est seul sinon pour une poignée d’amis et quelques associés prêts à braver le froid pour lui pêcher quelque bribe d’information sur son paternel en échange d’une faveur trop souvent à saveur anti-ordre. Il n’en a que faire, ne se fie que sur lui-même, et s’il se fait prendre, c’est qu’il aura été maladroit, inapte – et alors ce serait bien fait pour lui.

Behind the Character
Canard
IRL j'ai 23 ans. Je suis là 5/7 jours par semaine. J'ai connu After Us grâce à Sedna, cette bougresse, pis en stalkant sur Bazzart et j'utilise Godfrey Gao comme avatar.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 25 ans
Origines : Russes
Métier : Éclaireur
Indulgences : 651
Localisation : Shanty way
Avatar : Marie Avgeropoulos
Souvenirs : 556
Double compte : R'kia Tchaïovsky

Your identity
Situation: Célibataire
Croyances: Animus Vox.
Classe de naissance: α ALPHA.


MessageSujet: Re: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   Ven 2 Jan - 14:30

Bienvenue sur After Us :3

Si tu veux poser quelques questions pour éclairer ton choix de groupe/rang n'hésite pas à nous embêter par mp ou sur la CB

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com/t29-yhme-leonov-from-wave-to-storm http://after-us.forumactif.com/t92-yhme-leonova-a-friend-to-all-is-a-friend-to-none#603 http://after-us.forumactif.com/t93-yhme-leonov-uc

Invité

MessageSujet: Re: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   Ven 2 Jan - 15:03

:ermaegh:
Tu m'aimes, j'le sais.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   Ven 2 Jan - 15:58

Bienvenue ici mon bon monsieur ! J'adore ton avatar ! Première fois que je vois sa tête sur un forum et je le trouve vraiment intriguant !!! Du coup, j'ai vraiment hâte de voir ce que tu nous réserves ! !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 38 ans.
Origines : Serbo-croates.
Métier : Haut-juge à l'immigration.
Indulgences : 1848
Localisation : Migdal tower.
Avatar : Fassy Fapy
Souvenirs : 527
Double compte : Huxley Rezh

Your identity
Situation: Marié.
Croyances: Lunatiques.
Classe de naissance: Immigrant.


MessageSujet: Re: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   Ven 2 Jan - 16:09

Cet excellent choix d'avatar qui fait chaud au cœur
Bienvenue sur AU !
En plus responsable des sorties tu vas pouvoir embêter Aries Krieger qui est la main qui exécute tes ordres Arrow
Bon courage pour ta fiche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com/t49-never-regret-thy-fall-o-icarus-of-the-fearless-flight-for-the-greatest-tragedy-of-them-all-is-never-to-feel-the-burning-light http://after-us.forumactif.com/t76-we-all-make-choices-but-in-the-end-our-choices-make-us-bilal http://after-us.forumactif.com/t89-another-way-to-die-bilal

Invité

MessageSujet: Re: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   Ven 2 Jan - 16:16

Merci à tous

Je tiens à remercier Yhme qui a eu la patience de répondre à un énorme pavé envoyé par MP et qui m'a finalement aiguillée sur mon choix I love you

Sedna : Pis ouais, j't'aime, mais c'est parce que j'ai pas le choix, sinon, malaise quoi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   Ven 2 Jan - 16:22

UN CHINOIS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 34 ans
Origines : Roumaines
Métier : Médecin
Indulgences : 1156
Localisation : Emporia District
Avatar : Tatiana Maslany <c> Sil
Souvenirs : 137

Your identity
Situation: Célibataire
Croyances: Animus Vox.
Classe de naissance: Immigrant.


MessageSujet: Re: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   Ven 2 Jan - 22:00

Bienvenue I love you Bon courage pour ta fiche !

_________________


But in this twilight, our choices seal our fate

The pull on my flesh was just too strong Stifled the choice and the air in my lungs Better not to breathe than to breathe a lie So crawl on my belly 'til the sun goes down I'll never wear your broken crown I took the road and I fucked it all away Now in this twilight, how dare you speak of grace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.after-us.net/t90-most-men-and-women-will-grow-up-to-love-their-servitude-and-will-never-dream-of-revolution http://www.after-us.net/t115-ellie-come-in-she-said-i-ll-give-you-shelter-from-the-storm
avatar
Age : 38 ans.
Origines : Serbo-croates.
Métier : Haut-juge à l'immigration.
Indulgences : 1848
Localisation : Migdal tower.
Avatar : Fassy Fapy
Souvenirs : 527
Double compte : Huxley Rezh

Your identity
Situation: Marié.
Croyances: Lunatiques.
Classe de naissance: Immigrant.


MessageSujet: Re: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   Lun 5 Jan - 20:02

C'est parfait mon petit

Поздравляю !


Après l'effort le réconfort, tu es validé(e) ! Tu peux d'ores et déjà installer tes valises sur le forum ! Pour ce faire n'oublie pas de lire les annexes scrupuleusement afin d'être certain(e) d'avoir l'univers en tête pour te lancer dans de trépidants sujets. Afin d'être sûr de laisser ton emprunte et t'annoncer aux autres joueurs n'oublie pas de recenser ton avatar et recenser ton personnage ! Tu peux effectuer un certain nombre de demandes pour ton personnage et son histoire en visitant la partie gestion. N'oublie pas de créer ta fiche de liens et ton journal afin de faire ami-ami avec les autres survivants ! Si le coeur t'en dis, tu peux même créer un scénario pour enrichir ton jeu. Pour finir, n'oublie pas que sur AFTER US tu n'es jamais seul et ton avis est précieux pour tous ! Nous t'invitons donc à poser des questions si un point te semble obscur ou même donner des suggestions. Si besoin est, tu pourras signaler une absence dans ce sujet. A très bientôt sur la chatbox ou dans le flood !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-us.forumactif.com/t49-never-regret-thy-fall-o-icarus-of-the-fearless-flight-for-the-greatest-tragedy-of-them-all-is-never-to-feel-the-burning-light http://after-us.forumactif.com/t76-we-all-make-choices-but-in-the-end-our-choices-make-us-bilal http://after-us.forumactif.com/t89-another-way-to-die-bilal

Invité

MessageSujet: Re: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   Lun 5 Jan - 20:06

Bienvenue à toi et bravo pour ta validation ! :3
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Victorious warriors win first and then go to war ♦ William   

Revenir en haut Aller en bas
 

Victorious warriors win first and then go to war ♦ William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Warriors of Crom (WoC)
» New Warriors : semaine 1
» [Partenariat] Warriors Cats Adventure
» Unstoppable Warriors - Communauté Multi-Gaming
» ~ Felinx Warriors ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFTER US :: Apocalypse Please :: I'm radioactive :: Validés-